MOBILE LEARNING

Video de présentation

E-learning

La Formation Pour Tous
LaFormationPourTous.com

AUTO-FORMATION PROFESSIONNELLE EN LIGNE
6 abonnements au choix
EXAMEN AVEC CERTIFICAT DE FORMATION PROFESSIONNELLE
Obtenir un certificat de formation professionnelle  après avoir soutenu un examen en ligne
DES MODES DE FORMATION DIFFERENTS
En mode Saas ou cession de droits d'utilisations des ressources pédagogiques

A DECOUVRIR !

Connexion utilisateur

14 + 5 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Compte utilisateur

Vous êtes ici

Accueil

Penser à transmettre son entreprise

Transmettre votre entreprise constitue votre dernier acte de gestion de vie de chef d’entreprise

Plus de 500 000 entreprises seront à transmettre dans les 10 ans, principalement du fait de l’âge des dirigeants d’entreprises actuels.

Les transmissions familiales ne représentent que 10 % des transmissions d’entreprises. 70 % sont des transmissions à des tiers et 20 % des transmissions / ventes à des salariés.

Pour une femme entrepreneure, la décision de transmettre son entreprise à un tiers est certainement encore plus difficile à prendre que pour un homme (il s’agit d’une affirmation, aucune étude n’existe sur ce sujet).

Transmettre votre entreprise constitue votre dernier acte de gestion de vie de chef d’entreprise et est compliqué à plus d’un titre :

  • professionnellement : vous avez travaillé dur toute votre vie pour arriver à faire de votre entreprise ce qu’elle est aujourd’hui. Vous retrouver à la retraite, sans activité professionnelle, peut vous angoisser.
  • socialement : en transmettant votre entreprise, vous perdez votre statut social et devez en reconstruire un.
  • personnellement : vous aimez votre entreprise « comme votre dernier enfant » et ne voulez pas forcément vous en séparer tout en étant parfaitement conscient que vous devez la transmettre.
  • humainement : vous connaissez votre personnel et souhaitez que leurs emplois et conditions de travail perdurent après votre départ.
  • Une fois la décision prise de transmettre votre entreprise, vous devrez mener à bien sa transmission et penser aussi à l’optimiser fiscalement.
     

TRANSMETTRE ENTREPRISE
Avec les témoignages de Anne-Priscille Dupont Mas, Nathalie Chaize,
Martine De Richeville, Isabelle Leg, Stéphanie Chevalier,
Sylvie Petiot, Ghislaine Augé

Ce témoignage est sponsorisé par ATPME
Conseil en transmission de PME
Travaille sur toute la France. Mandats non exclusifs.
Rémunération UNIQUEMENT en cas de vente
www.atpme.fr

1. Choisir entre transmission d’entreprise à un tiers et transmission familiale

Des études récentes montrent que seulement 20 % des chefs d’entreprises souhaitent transmettre leur entreprise à leur descendance. Dans la réalité, les transmissions familiales représentent 10 % des cessions d’entreprises totales.
D’autres critères entrent en compte qui entraînent les chefs d’entreprise à transmettre leur entreprise à des tiers : des critères personnels et des critères de décision liés à l’entreprise en elle-même.

2. Prendre en amont des décisions financières qui optimisent la valeur de votre entreprise

Vous devez prendre des décisions financières qui optimisent la valeur à terme de votre entreprise : payer des impôts, présenter un beau bilan et le nettoyer, rembourser les comptes courants d’associés, supprimer les cautions personnelles.

3. Régler les problèmes juridiques qui peuvent compliquer votre transmission d’entreprise

C’est le moment d’effectuer les opérations suivantes :

  • exploiter en société plutôt qu’en nom propre
  • transmettre une SAS plutôt qu’une SARL
  • séparer l’immobilier de l’exploitation
  • vendre séparément les activités secondaires
  • simplifier la structure juridique
  • normaliser les contrats

4. Organiser l’opérationnel pour rendre votre entreprise plus facilement transférable

Votre entreprise peut être saine et rentable, bien structurée juridiquement et cependant difficile à transmettre du fait de problèmes organisationnels importants : la dépendance d’un client, d’un fournisseur ou d’un salarié ; un outil de travail non aux normes actuelles ; un trop fort intuitu personae.

5. Choisir vos conseils pour votre transmission d’entreprise

Entourez-vous pour cette étape importante de la transmission de votre entreprise : choisissez des conseils spécialisés en cession d’entreprise, préparez votre cahier des charges et votre dossier de présentation, faites respecter la confidentialité.

6. Fixer votre prix de vente

Fixez la valorisation de votre entreprise en utilisant les valeurs patrimoniales, celles basées sur la rentabilité et celles basées sur le rendement.
Pondérez les différentes valeurs obtenues et fixez-vous des limites de négociation.

7. Trouver des repreneurs

Définissez le portrait type du repreneur idéal, trouvez et sélectionner vos repreneurs pour leur transmettre votre entreprise.
Apportez toute l’attention nécessaire au premier contact avec les repreneurs intéressés par la transmission de votre entreprise.

8. Négocier avec votre (vos) repreneur(s)

Vous entrez dans la phase de négociation à proprement parler : préparez-vous à négocier les aspects financiers et juridiques et sachez vous entourer pour transmettre votre entreprise dans les meilleures conditions.

9. Attendre la levée des conditions suspensives

Vous avez quasiment finalisé la transmission de votre entreprise et le risque est grand d’oublier le mot « quasiment ». Tout est fait mais tout est encore à faire.
Faites bien attention à attendre la levée des conditions suspensives et essayez, de votre côté, d’aider le repreneur à lever ces conditions.

10. Agir en amont pour optimiser fiscalement le produit de votre cession d’entreprise

C’est le moment de réfléchir au placement du produit de la cession d’entreprise et à son optimisation fiscale.

11. Signer les actes pour transmettre votre entreprise

Formalisez l’ensemble des accords obtenus avec le repreneur et soyez précis sur :

  • les différents types de documents juridiques à établir
  • le contenu de l’accord de transmission d’entreprise
  • l’ensemble des démarches préalables à la signature définitive


12. Accompagner le repreneur

Vous avez signé les actes de transmission d’entreprise, le repreneur est le nouveau chef d’entreprise. Pour autant, vous n’êtes pas complètement détaché de votre entreprise puisque, dans la majorité des cas, le repreneur vous a demandé de l’accompagner pour que la cession d’entreprise se déroule du mieux possible.

Share/Save