MOBILE LEARNING

Video de présentation

E-learning

La Formation Pour Tous
LaFormationPourTous.com

AUTO-FORMATION PROFESSIONNELLE EN LIGNE
6 abonnements au choix
EXAMEN AVEC CERTIFICAT DE FORMATION PROFESSIONNELLE
Obtenir un certificat de formation professionnelle  après avoir soutenu un examen en ligne
DES MODES DE FORMATION DIFFERENTS
En mode Saas ou cession de droits d'utilisations des ressources pédagogiques

A DECOUVRIR !

Connexion utilisateur

1 + 6 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Compte utilisateur

Vous êtes ici

Accueil

Profession libérale : Béatrice Deveaux, expertise-comptable

Béatrice Deveaux, création d'un cabinet d'expertise comptable


Nom : Deveauxcreation-entreprise/DEVEAUX-beatrice
Prénom : Béatrice
Société : GSL et Compagnie
Activité : Expertise comptable
Département : 92 Région : Ile-de-France

Mon parcours d'entrepreneure
Mon parcours, je le dois, pour partie, à mon associé. Il a su voir des qualités que je ne pensais pas avoir (la confiance des femmes en elles-mêmes...).
Jeune stagiaire Expert-Comptable, je me suis toujours investie dans mon travail. J’ai donné de mon temps et de mon énergie pour participer au développement du cabinet.
Au fil des années, l’expérience m’a permis de prendre en charge des responsabilités, humaines, commerciales, de management. J’ai découvert le plaisir grisant du décideur, et ses angoisses nocturnes aussi…

Mes 3 principales valeurs
- Honnêteté : Vis-à-vis des autres et de soi-même, surtout intellectuellement.
-  Respect : L’échange positif n’est possible que dans un respect mutuel certain, même dans des situations de désaccord.
- Tolérance : Nous sommes amenés à côtoyer tant de personnes différentes, clients, collaborateurs, banquiers, administration… Et nous devons nous adapter à chaque interlocuteur, chaque situation, faire preuve de rigueur, de professionnalisme afin d’accepter et comprendre les points de vue et les intérêts chacun.

Si, je devais recommencer mon parcours d'entrepreneure
Je ferais tout pareil, deux beaux enfants, un métier passionnant techniquement et surtout humainement.
Même si sur le parcours, il y a quelques embûches que je tenterais bien d’éviter. Mais en fait, les embûches sont aussi l’expérience (qui nous permet de nous construire) et le piquant (qui nous permet d’apprécier les moments plus favorables.
Les expériences les plus douloureuses ont été pour moi les « trahisons », la confiance placée en des personnes qui ne la méritaient pas. Donc, si je devais recommencer, c’est ce point que je devrais travailler avec plus d’attention. Mais en fait, si nous perdons confiance en l’humain, alors on ne peut plus faire ce métier. Donc tout bien réfléchi, même ça je ne le changerais pas.

Mes conseils aux futures entrepreneures
Pour démarrer une activité professionnelle en tant qu’entrepreneure, il faut de la Passion, de la Rigueur et du Travail et encore du Travail.
Au-delà de l’analyse du projet (viabilité des produits ou services, étude de faisabilité, de marchés), il faut avoir à tout moment le sentiment qu’on est capable de tout faire, et de pallier à toutes les situations.
Garder un esprit pragmatique dans la tourmente du démarrage d’une entreprise. Ne pas perdre de vue l’objectif, l’essentiel.
Ensuite, il faut échanger encore et encore avec des femmes chefs d’entreprises, mais également avec d’autres. Les échanges ouvrent l’esprit surtout lorsque c’est difficile (en phase de démarrage ou de difficultés). Mais même dans les pleines périodes de développement. Il fait prendre du recul et se poser pour réfléchir, même pendant le bain des enfants.

Mes souhaits pour améliorer l'entrepreneuriat au féminin
Faciliter les modes de garde des enfants. Développer encore l’envie des papas de s’occuper des enfants et de la maison. Nous aimons par-dessus tout tout assumer, la maison, le boulot… Mais il faut pouvoir être un peu serein pour démarrer un projet et la sérénité pour une femme c’est souvent que la famille soit sécurisée, aille bien et fonctionne (un tout petit peu) sans nous. En conclusion, les filles ont besoin d’aide.
A ces contingences matérielles près, l’entrepreneuriat féminin n’est pas différent du masculin. Il faut avant tout des êtres de passion.
Il faut accroitre les simplifications afin de permettre aux entrepreneurs de se concentrer sur leur vrai métier, la gestion et le développement d’une entreprise.
Il faut savoir s’entourer, déléguer sur des personnes compétentes. Le premier investissement majeur dans une entreprise c’est l’Humain. Il ne faut pas avoir peur de ne pas tout maitriser.

Share/Save