MOBILE LEARNING

Video de présentation

E-learning

La Formation Pour Tous
LaFormationPourTous.com

AUTO-FORMATION PROFESSIONNELLE EN LIGNE
6 abonnements au choix
EXAMEN AVEC CERTIFICAT DE FORMATION PROFESSIONNELLE
Obtenir un certificat de formation professionnelle  après avoir soutenu un examen en ligne
DES MODES DE FORMATION DIFFERENTS
En mode Saas ou cession de droits d'utilisations des ressources pédagogiques

A DECOUVRIR !

Connexion utilisateur

3 + 2 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Compte utilisateur

Vous êtes ici

Accueil

Entrepreneures suite à un licenciement

Rebondir après un licenciement est donc possible.

D’après les statistiques de l’INSEE sur la répartition des créateurs d’entreprise selon leur situation antérieure, les femmes ne sont que 39,8 % à créer alors qu’elles sont en activité (contre 51,6% pour les hommes).

Ainsi, les femmes qui créent sont :

  • pour 42 % au chômage (20,5% à moins d’un an, 21,5 % à plus d’un an) contre 39,9 % pour les hommes (respectivement 21,3 % et 18,6 %)
  • pour 18,2 % sans activité (8,5 % pour les hommes)


Rebondir après un licenciement est donc possible et c’est à vous de transformer ce semblant d’échec en vraie réussite.

REBONDIR APRES UN LICENCIEMENT
Avec les témoignages de Maria Evans, Maryse Sueur
Benedicte Le Moal, Evelyne Galera.

Des aides spécifiques existent pour les chômeurs repreneurs et créateurs d’entreprise :

  • au niveau de l’Etat : l’ACCRE (Aide aux Chômeurs Créateurs et Repreneurs d’entreprise) qui consiste principalement en une exonération de charges pour les salaires allant jusqu’à 120 % du SMIC, le NACCRE (Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d’Entreprise) qui combine une aide au montage du projet, un appui à la structuration financière via notamment un prêt à taux zéro et un suivi de l’entreprise.
  • au niveau du Pôle Emploi : l’ARCE (Aide à la Reprise et à la Création d’Entreprise), aide financière versée sous forme de capital ; le maintien sous certaines conditions des allocations chômage en cas de création d’activité ; l’aide individuelle à la formation professionnelle (AIF) pour les artisans.
     

Les histoires des Entrepreneures recueillies par Maïté Debeuret montrent que rebondir après un licenciement est réalisable et que bien souvent, cet accident dans la vie professionnelle se transforme en belle réussite.