MOBILE LEARNING

Video de présentation

E-learning

La Formation Pour Tous
LaFormationPourTous.com

AUTO-FORMATION PROFESSIONNELLE EN LIGNE
6 abonnements au choix
EXAMEN AVEC CERTIFICAT DE FORMATION PROFESSIONNELLE
Obtenir un certificat de formation professionnelle  après avoir soutenu un examen en ligne
DES MODES DE FORMATION DIFFERENTS
En mode Saas ou cession de droits d'utilisations des ressources pédagogiques

A DECOUVRIR !

Connexion utilisateur

5 + 1 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

Compte utilisateur

Vous êtes ici

Accueil

Choisir de reprendre

Faire le choix de la reprise d’entreprise

Plus de 500 000 entreprises seront à transmettre dans les 10 ans, principalement du fait de l’âge des dirigeants d’entreprises actuels. Les candidats à la reprise d’entreprise peuvent donc se dire que c’est facile de trouver une PME à reprendre et de la reprendre.

C’est faux. Quand on examine les statistiques de plus près, on s’aperçoit que seulement 3 500 à 4 000 PME sont transmises chaque année. De plus, beaucoup de ces transmissions «  se font sous le manteau » (transmission familiale, cession aux salariés, à un client, à un fournisseur) sans aucune publicité, ni démarche externe.

REPRISE D'ENTREPRISE
Avec les témoignages de Karine Ernotte, Valérie Champion,
Françoise Nauts,Anne-Sophie Panseri, Carine Rouvier,Laurence Derbecq
Patricia François, Françoise Berthon.

1. Faire le choix de la reprise d’entreprise

Avez-vous les compétences et les qualités nécessaires pour une reprise d’entreprise ? Votre projet démontre-t-il une bonne adéquation homme-projet ?

2. Définir votre cahier des charges de reprise d’entreprise

Définissez précisément votre secteur d’activité, la taille de l’entreprise cible, l’enveloppe financière de l’opération de reprise d’entreprise, le secteur géographique, la reprise éventuelle d’une entreprise en difficulté.

3. Trouver une entreprise à reprendre

Soyez organisé dans la recherche d’une entreprise à reprendre, par vous-même et/ou avec le recours à des intermédiaires en transmission d’entreprise.

Soyez professionnel dans vos démarches : demandez et signez un engagement de confidentialité, étudiez les dossiers de présentation et déterminez bien la faisabilité de l’opération de reprise d’entreprise.

4. Réussir le premier entretien avec le cédant

Le premier contact entre le cédant et vous repreneur est primordial car vous n’aurez pas deux fois l’occasion de faire une première bonne impression. Ce premier contact est riche :

  • la rencontre initiale de deux personnes qui ne se connaissent pas mais doivent apprendre à se connaître et à se respecter pour que l’opération de reprise d’entreprise aboutisse ;
  • la rencontre de deux tranches de vie : le cédant cède une partie de son passé et vous achetez votre futur.

Le facteur humain est primordial et déterminant dans cette étape de votre démarche de reprise d’entreprise.

5. Diagnostiquer l’entreprise cible

Analysez précisément l’entreprise sous ces différentes fonctions et procédez aux diagnostics stratégique, commercial, technique, humain et financier.

6. Evaluer l’entreprise à reprendre

Fixez la valorisation de l’entreprise cible en utilisant les valeurs patrimoniales, celles basées sur la rentabilité et celles basées sur le rendement.

Pondérez les différentes valeurs obtenues et fixez-vous des limites de négociation.

7. Négocier la reprise d’entreprise

La négociation est l’aboutissement d’une première série de démarches de reprise d’entreprise. A ce niveau d’avancement, vous connaissez bien l’entreprise et percevez correctement le cédant. Cependant, l’une des grandes difficultés de la négociation d’entreprise réside dans la variété des points à discuter et dans leurs technicités différentes (économiques, comptables, financières, juridiques, fiscales). De plus, comme dans toute négociation, l’aspect humain est très important.

8. Financer votre reprise d’entreprise

Etablissez un business plan réaliste et sérieux, contactez les financiers et négociez avec eux l’obtention du financement de l’opération de reprise d’entreprise.

9. Signer les actes de reprise d’entreprise

C’est le moment de procéder aux audits comptable et financier, juridique et social.

Viendront ensuite les échanges de titres de paiement et sociaux, la fixation du prix définitif et les éventuelles mises en œuvre des garanties.

10. Prendre en main l’entreprise reprise

Soyez organisé : plan de reprise de l’entreprise, prise de connaissance avec le personnel de l’entreprise et ses partenaires, constitution de vos propres équipes, mise en œuvre des changements nécessaires, gestion au quotidien de l’entreprise, maîtrise des flux financiers.

 

Share/Save